Pourquoi jeûne-t-on le mois de Ramadân ?

Lorsque l’on recherche le but d’une adoration, où trouver sa réponse si ce n’est dans la Parole d’Allah Tout-Puissant ? Le jeûne, comme la prière, nous a été révélé dans le Saint Coran avec un but précis. Regardons les secrets que renferme cet acte cultuel enseigné par Dieu à son prophète et Ses Serviteurs alors qu’il tend aujourd’hui à être réduit, dans l’esprit de certains, à une tradition culturelle des pays du Maghreb et de l’Orient.

Pourquoi jeûner ? C’est la question que l’on se pose dans ce texte à l’approche du mois béni de Ramadân.

Le jeûne : une révélation depuis la nuit des temps

Dans plusieurs versets de la sourate Al Baqarah, Allah nous dit qu’Il nous a prescrit le jeûne du mois de Ramadân à des fins particulières :

But 1: Atteindre la piété

 Ô les croyants ! On vous a prescrit as-Siyâm comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété(…)”  Verset 183 sourate 2

Ce n’est pas quelque chose de nouveau. Le jeûne a toujours été un acte de piété prescrit par Allah à travers les autres révélations, aux autres peuples. Mais toujours avec le même but : devenir pieux, Le craindre.

« On vous a permis, la nuit d’as-Siyâm, d’avoir des rapports avec vos femmes; elles sont un vêtement pour vous et vous êtes un vêtement pour elles. Allah sait que vous aviez clandestinement des rapports avec vos femmes. Il vous a pardonné et vous a graciés. Cohabitez donc avec elles, maintenant, et cherchez ce qu’Allah a prescrit en votre faveur; mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l’aube du fil noir de la nuit. Puis accomplissez le jeûne jusqu’à la nuit. Mais ne cohabitez pas avec elles pendant que vous êtes en retraite rituelle dans les mosquées. Voilà les lois d’Allah: ne vous en approchez donc pas (pour les transgresser). C’est ainsi qu’Allah expose aux hommes Ses enseignements, afin qu’ils deviennent pieux ! Verset 187 sourate 2

Le mot « taqwa » en arabe vient, entre autres, du mot « wiqaaya » qui signifie la « protection », « le fait se protéger de quelque chose ».

Allah nous dit donc qu’il nous a prescrit de jeûner afin que l’on puisse se protéger !

La « taqwa » c’est adoré Allah, notre Seigneur, tout en étant conscient qu’Allah a l’oeil sur nous, qu’Il voit chacune de nos actions, que rien ne lui échappe dans ce que nous faisons aux gens ou à nous-mêmes, ce que comporte notre propre cœur, nos défauts, nos erreurs commises et si l’on fait des efforts ou non pour les corriger. Ainsi jeûner c’est se protéger du mal que l’on se fait ou que l’on fait à autrui en gardant constamment à l’esprit qu’Allah maîtrise la connaissance absolue de toutes nos actions, pensées, intentions et ambitions. Il sait et voit ce que l’on fait, ce que l’on ne fait pas, ce que l’on regarde, ce que l’on écoute, ce que l’on dit, ce que l’on pense et ce que l’on ressent.

Il, à Lui la Gloire et la Majesté, veut nous protéger de cela en nous demandant de jeûner.

But 2 :  Ressentir de la reconnaissance pour Allah

(Ces jours sont) le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. -Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants ! verset 185 sourate 2

Rappelons-nous que le jeûne nous a été prescrit pour remercier notre Seigneur de nous avoir guidé sur Sa Voie et en être reconnaissant. Le train de vie que nous vivons, parfois subissons, nous éloigne peu à peu de cette prise de conscience de la Grandeur d’Allah, de Son Choix pour nous.

Il nous a permis de devenir, de rester musulman,et cela devrait être conscientisé, gardé à l’esprit pour atteindre la gratitude envers Lui.

A l’heure d’aujourd’hui où le mot gratitude est devenu de plus en plus en vogue, et où beaucoup se mettent à développer des techniques et astuces pour prendre conscience de la chance d’être en vie, d’être en bonne santé, comme si c’était quelque chose de nouveau pour enfin acquérir le bien-être, il est bon de rappeler que depuis les premiers hommes et premiers prophètes Allah nous dit de se rappeler de Lui constamment et Lui être reconnaissant.

Le jeûne, et de surcroît celui du mois béni de Ramadan, est un acte de reconnaissance et de piété avant tout.

Mais pas seulement pendant le mois de Ramadân !

Le jeûne, durant ce mois sacré, censé nous faire atteindre la piété, la proximité avec Lui, censé nous permettre de nous souvenir de Lui et de proclamer Sa Grandeur, est à considérer comme un tremplin pour le reste de l’année, pas une fin en soi.

Combien de mois de jeûne passons- nous sans cette dimension spirituelle ? Combien de Ramadhan sont-ils passés sans en avoir savouré les fruits le reste de l’année ?

Le jeûne du mois de Ramadhan : un entraînement intensif pour les endurants !

Si le jeûne du mois béni de Ramadhan est à prendre au sérieux c’est parce qu’il sert à nous habituer à préserver les membres de notre corps des péchés. Atteindre la piété ou être reconnaissant ne pourrait être une recommandation pour un seul mois de l’année.

Cette piété que l’on tente d’obtenir et de garder pendant ce mois est celle que l’on s’entraîne à garder pour le reste …de notre vie ! Qu’Allah nous l’accorde à tous !

Notre corps est, pendant des mois, laissé, pour ainsi dire, livré à lui-même, à ses désirs quotidiens. Si le musulman fait tous les efforts qu’il faut pour préserver sa langue des grossièretés, du mensonge et autres graves attitudes comme la médisance, qu’en est-il pendant ce mois de jeûne qu’est le Ramadan?

>>Il s’attache à préserver sa langue de peur que son jeûne ne soit plus valide.

De la même manière qu’en est-il de sortir à des endroits illicites ou en compagnie de personnes se livrant à des comportements peu conformes avec les prescriptions d’Allah et de Son Messager ?

>>Le musulman fuira tous lieux indécents, toute compagnie nuisible à sa foi, à son jeûne. il délaissera les mauvais comportements et les actes réprimandables.

Tout ceci, s’il s’y attache…et ne détruit pas son jeûne par l’insouciance, comme le rapporte le hadith : D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certains jeûneurs n’ont comme part de leurs jeûnes que la faim et la soif et certaines personnes qui prient la nuit n’ont comme part de la prière que la fatigue. Rapporté par Tabarani

C’est-à-dire que ces personnes n’ont pas réuni toutes les conditions du jeûne que l’on vient d’évoquer, comme celles d’éviter les actes blâmables, et, que leur prière nocturne n’était pas faite à l’intention d’Allah uniquement ou que la concentration n’y était pas comme exigée.

Le jeûne du mois sacré de Ramadân est donc un entraînement dans la préservation de sa langue de ses pieds et mains, et surtout dans celle de son coeur.

De tels résultats ne peuvent s’effondrer une fois le mois de jeûne terminé !

Le musulman qui jeûne ce mois sacré est un peu comme les diplômés une fois leur certification reçue, ou les sportifs à la ligne d’arrivée. Ils fêtent les résultats.

Ainsi le musulman à la fin du mois de jeûne, fête l’Eid comme il se doit pour remercier Allah de lui avoir permis de consacrer ses jours à Le prier, louer, lire le Coran et Le remercier, ainsi que lui avoir permis d’assister aux prières de Tarawih en groupes à la mosquée.

Une fois le diplômé certifié fait-il l’inverse de ce qu’il vient d’apprendre? Beaucoup d’entre nous malheureusement oui. Sans nous en rendre compte parfois.

Le jeûne en d’autres termes c’est l’abstinence de nourriture, de boisson, de rapports sexuels et de tout autre besoins physiques par amour pour Allah, afin de se rapprocher de Lui. Allah est Absolu, Il n’a pas besoin de nous, ou de quoi que ce soit. Si l’on Lui voue notre jeûne cela ne signifie pas que cela Lui apporte un quelconque bénéfice.

C’est parce que le jeûne requiert de notre part un effort pour contrôler nos besoins et envies physiques, physiologiques et psychologiques  qu’il en devient honorable, méritoire.

C’est ce contrôle de soi qui est recherché pendant le Ramadân, et doit être développé afin de l’utiliser tout le reste de l’année. Au lieu de se concentrer sur le fait que c’est pour Allah que l’on doit le faire, il serait plus intéressant de se concentrer sur ce que Lui nous enseigne dans le Coran :

pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu'(avec grande difficulté), il y a une compensation: nourrir un pauvre. Et si quelqu’un fait plus de son propre gré, c’est pour lui; mais il est mieux pour vous de jeûner; si vous saviez !

Verset 184 sourate 2

C’est un bienfait formidable qui nous est offert de la part d’Allah, azza wa jal, pour nous purifier, nous améliorer dans notre religion, dans notre comportement et qui nous élève en degrés auprès de Lui, car la vie est pleine d’embûches, le diable n’aura de cesse de tenter la patience des pieux. Autant savoir pourquoi le jeûne a été révélé afin d’apprendre comment s’entraîner à devenir encore plus endurants, car Allah vraiment aime les endurants.

D’autres aspects du jeûne seront traités dans d’autres articles en attendant qu’Allah nous accorde d’en faire partie et nous permette d’atteindre la piété durant ce mois de Ramadhan et les suivants afin de passer une année d’adoration nous rapprochant chaque année encore plus fermement de notre Seigneur. Amin

Commente cet article pour nous dire ce que tu en penses ! Nous y répondrons avec plaisir.

Commentaires