Que veut dire Tarawih? Ou la recherche des secrets de la prière nocturne

Que représentent les prières de Tarawih ? Le mois béni de Ramadan est bien là. Les fidèles s’empressent de rompre leur jeûne au coucher du soleil et s’impatientent de devoir se rendre à la mosquée de leur quartier pour perpétuer la pratique des Tarawih, qui sont les prières nocturnes en groupe lors du Ramadân. Cet article va tenter en toute humilité de répondre à quelques-unes des nombreuses questions que peuvent se poser les fidèles novices dans leur pratique religieuse et surtout toute personne extérieure à l’islam se demandant ce que veut dire ce mot Tarawih.

Tarawih : définition ?

Ce mot Tarawih est le pluriel du mot tarwihatun signifiant “repos”. Il est employé dans le sens de pause puisque les Tarawih sont les prières nocturnes pratiquées pendant le mois saint de Ramadan avec une pause après chaque couple d’unités de prières finis.

En effet, les musulmans du monde entier pratiquent tous les soirs à partir de la veille du Ramadan, des prières surérogatoires, en groupe et à la mosquée, pour perpétuer une Tradition prophétique pourtant délaissée par le prophète Mohamed par compassion pour les croyants.

C’est la raison pour laquelle certains musulmans croient que cette dernière est une innovation. Le prophète, paix et salut sur lui ayant fait la prière nocturne pendant le Ramadan remarqua que les fidèles se regroupaient derrière lui pour la pratiquer avec lui. Au bout de la troisième nuit consécutive où il était rejoint par les croyants pour prier avec lui, en rangs dans la mosquée, il s’arrêta de prier ainsi. Il, paix et salut sur lui, expliqua son refus de continuer à guider cette prière de peur qu’Allah n’en fasse une obligation et que cela ne soit trop lourd à supporter pour tout le monde.

Tel était l’amour de notre bien aimé pour l’humanité !

Cette prière fait belle et bien partie de la Sunna de notre prophète Mohamed, paix et prières sur lui, d’après le consensus. Même s’il mit fin à cette pratique en groupes à cause de son inquiétude pour la communauté qui dépassait l’entendement, il aimait veiller en prières durant le Ramadan et encouragea les musulmans dans ce sens. En témoigne ce Hadith (Tradition prophétique) :

Allah, à Lui la Gloire et la Majesté, vous a rendu obligatoire le jeûne de Ramadan et je vous ai institué sa prière nocturne. Celui donc qui le jeûne et le veille en prières, avec foi et comptant sur la récompense divine, sera libéré de ses péchés comme le jour où sa mère l’a enfanté. Rapporté par Al Nassa’i

Au califat de Omar Ibn El Khattab, celui-ci revivifia la Tradition de notre prophète en pratiquant à nouveau les Tarawih en groupes puisque la crainte qu’Allah n’en fasse une obligation à travers une révélation n’était plus possible !

Comment pratiquer la prière nocturne Tarawih ?

Questionné à ce sujet le prophète, paix et salut sur lui, a répondu de la faire par série de deux unités de prières avec salutations finales, sans dépasser les huits unités de prières en tout. Puis il finissait, et nous sommes enjoints à le faire, par trois unités de prières pour le chaf’ et le Witr (prières paire et impaire) qui constituent la clôture des prières quotidiennes.

Ce qui fait 11 unités en tout et pour tout et ceci est admis par le consensus. De plus, la plupart des imams(personne qui dirige la prière en groupe) guidant cette prière nocturne durant les nuits de Ramadan débutent cette série de prières nocturnes une nuit avant le premier jour du Ramadan dans le but de clôturer une lecture complète du Coran pendant le Ramadan, voire même la vingt septième nuit.

Il est un avis différent de nombreux savants qui estiment que, le prophète ne s’étant pas explicitement exprimé sur le nombre précis d’unités de prières à faire, le sujet de la prière nocturne reste ouvert pour ce qui est du nombre à pratiquer. Cela dit, il convient de toujours s’attacher, dans la mesure du possible, à pratiquer nos rites de la même manière que le prophète les pratiquait.

Quelqu’un qui prie les Tarawih à la mosquée, ou même chez lui, les pratique donc ainsi :

  1. Deux unités de prières + salutations finales + temps d’arrêt
  2. Deux unités de prières + salutations finales + temps d’arrêt
  3. “ “ “ “
  4. “ “ “ “
  5. Deux unités de prières Al Chaf’
  6. Une unité de prière dite Witr pour finir.

En effet, notre mère des croyants Aïcha, qu’Allah l’agrée, a été interrogée sur la prière du prophète pendant le Ramadan et voici sa réponse:

Il ne priait pas plus de onze rakaates (unités de prières) que ce soit pendant Ramadan ou en dehors. Rapporté par Boukhari et Mouslim

Quels sont les buts de la pratique des prières Tarawih ?

L’esprit des Tarawih, la série de prières nocturnes, réside dans la méditation des versets récités chaque nuit et dans le regroupement de la communauté pour la célébrer afin de faire revivre, à chaque Ramadan, cette Sunna (Tradition prophétique).

Son but n’est guère une question de quantité à réciter mais cette prière est à pratiquer dans l’attente de la récompense d’Allah, avec dévotion, méditation et sincérité.

Le but de cette prière est de suivre la pratique de notre prophète Mohamed, paix et salut sur lui, et à travers elle de se consacrer à la lecture et la compréhension du Coran. Comment méditer la Parole d’Allah quand on ne la comprend pas? Ou en tous cas, comment tirer tous les bénéfices de cette médiation lorsque l’on ne s’y consacre pas corps et âme en recherchant la guidée, en s’appliquant à écouter, plein d’humilité et de recueillement ?

La prière nocturne tout comme la prière obligatoire tous les jours est un moment intime entre notre Seigneur et nous. Un instant où l’on puise dans Sa Parole (le Coran) notre Voie, notre bonheur intérieur et où l’on est en quête de Sa Proximité. Le regroupement dans la mosquée ajoute à cette quête d’Allah une dimension de communion des coeurs.

Le Ramadan est le mois du Coran et la prière nocturne où Sa Parole est de longues heures durant récitée est la Sunna du prophète qui nous relie tous à Lui encore plus intensément. Le but de ces prières est de se rappeler de Lui et de célébrer la descente du Coran en ce mois béni, en le méditant verset par verset, en implorant Allah sincèrement de nous rapprocher de la Vérité, de la Droiture, de nous aider à comprendre ce qu’Il veut de nous pour L’adorer comme il se doit.

Tout ceci à travers sa Parole, le Coran.

Les Tarawih ne sont pas censés être réduits à un cumul de stations debout et assis, plusieurs minutes voire plusieurs heures à écouter quelqu’un réciter le Coran mais bel et bien atteindre une écoute attentive et/ou une récitation assidue, active, pour augmenter en foi à travers cette écoute (ou encore mieux notre récitation) avec méditation.

Ce n’est pas un but impossible à atteindre. Encore faut-il se préparer un objectif atteignable pendant le Ramadân…

Tarawih, une seule série de prières nocturnes, un objectif différent à chacun

La Parole d’Allah est destinée à l’humanité comme nous l’avons déjà dit dans un précédent article. Aussi chacun en fonction de son environnement, de son niveau de lecture initial, de ses capacités, de sa vitesse d’adaptation et d’apprentissage, pourra se préparer un plan d’actions personnel pour les Tarawih.

Une personne qui vient juste de commencer à prier sans comprendre l’arabe n’aura pas les mêmes attentes et objectifs pendant les salats Tarawih qu’une personne initiée qui prie et jeûne depuis des mois ou des années. Le croyant(e) novice sera indulgent envers lui-même tout en étant assidu aux prières nocturnes, même s’il ne comprend pas encore ce qui se dit.

L’action à privilégier sera de mettre l’intention pure d’obtenir du Tout-Miséricordieux les mérites liés aux prières Tarawih, les mérites de suivre la Sunna et d’aimer faire ce que faisait notre prophète Mohamed, paix et salut à lui. Le but en assistant aux prières nocturnes en groupe sera de s’imprégner de l’atmosphère à la mosquée et de pouvoir ressentir la connexion avec Allah à travers elles, en attendant de comprendre l’arabe pour les prochaines fois.

Pour toutes les personnes qui ne peuvent assister aux Tarawih à la mosquée, par exemple, l’objectif pourrait être de tout mettre en oeuvre pour prier avec leur famille à la maison un nombre d’unités de prières nocturnes déterminé et rechercher avec cela la récompense d’Allah. Ou même de le faire seul s’il ne peut réunir ses proches avec lui.

Enfin, celui qui assiste aux Tarawih tout en comprenant l’arabe pourrait avoir comme but de rechercher à suivre avec concentration et dévotion la lecture de l’imam sans se laisser distraire afin de retirer les bénéfices de la méditation sur les versets d’Allah.

Celui qui a du mal à aller prier les Tarawih, sans pourtant qu’il ait quelque chose qui l’empêche de s’y rendre, peut se mettre comme but personnel de faire l’effort d’aller à la prière nocturne le plus grand nombre de fois possible dans le mois.

Et enfin celui qui ne peut assister à la totalité de la série de prières, pour cause de fatigue ou autre raison, pourra rivaliser avec lui-même et viser d’y rester à chaque fois un peu plus longtemps que la fois précédente. Ceci afin de s’attacher à cette Sunna graduellement sans l’abandonner.  

Puisse Allah nous permettre de goûter aux saveurs de la prière nocturne en pleine soumission à Sa Volonté, avec recueillement, et en totale connexion avec lui (khouchou’). Amine

Et si vous nous disiez en commentaires quel serait votre propre objectif pour l’accomplissement des Tarawih cette année ?

Commentaires