Ramadân: mois de la Taqwa, ou comment réussir son entraînement intensif?

Le Ramadân est bien là. Nous y sommes depuis quelques jours. Quand chacun a fait son programme religieux, d’autres en sont encore à se demander par où commencer: sur quelles adorations se concentrer, comprendre le Coran ou le lire abondamment ? Et si le secret d’un Ramadan réussi résidait ailleurs ? Comment atteindre la Taqwa et la préserver ?

Dans cet article, nous allons essayer de comprendre en quoi le Ramadân est si important et comment bénéficier pleinement des fruits qu’il nous invite à vivre chaque année afin de les graver en nous.

Pourquoi le Ramadân est si important ?

La recherche du sens de cette période bénie du Ramadân est la première pierre à poser dans cet objectif qu’est un Ramadân accompli avec sincérité. Comment tirer tous les bénéfices en ces jours et ces nuits saints sans en saisir les buts, ni les sens du mot, ni les circonstances qui entourent ce mois?

Le Ramadân est certes le mois durant lequel il nous est demandé de jeûner mais il est aussi celui du Coran, porteur de nobles mérites et incroyables bienfaits pour l’humanité. L’humanité oui, pas juste les musulmans !

Voyons tout d’abord ce qu’Allah, à Lui La Gloire et La Majesté en dit dans Ses Nobles Versets :

« (Ces jours sont) le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. -Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants ! Sourate 2 Verset 185

Premièrement le Ramadan est le mois durant lequel Le Saint Coran a été révélé. Durant ce mois, dont le mot signifie “extrême chaleur” en arabe, le Livre Sacré bien gardé au septième ciel est descendu jusqu’au dernier ciel pour être ensuite révélé par tranches successives durant 23 ans à l’humanité à travers la bouche d’un homme illettré, saint et pur au fin fond de l’Arabie, à lui la paix et le salut des hommes et de tous les êtres jusqu’à la fin des temps.

Allah a donc révélé Sa Sainte Parole à l’Ange Gibril (L’Archange Gabriel) qui l’a transmise au prophète Mohamed, paix et salut sur lui, qui l’a communiquée aux hommes de sa communauté puis petit à petit au monde entier avec ses messagers à cheval.

Jusqu’à aujourd’hui Sa Parole ne cesse d’être transmise et tout ceci a commencé par la descente de l’Exemplaire Sacré au dernier ciel en un mois sacré qui est le Ramadan.

Ce mois, qui correspond à une période d’une extrême chaleur en Arabie a été choisi pour recevoir du ciel la révélation, tout comme l’homme assoiffé dans le désert attend de recevoir de l’eau. C’est bien l’humanité tout entière qui a reçu le Saint Coran en ce mois.

Mais alors pourquoi jeûne-t-on ?

Le jeûne du mois de Ramadan, 4ème pilier de l’islam, comme cela a été expliqué dans un autre article, a été révélé aux autres peuples avant les musulmans. De manière différente les chrétiens et les juifs ont eux aussi reçu l’obligation de jeûner un nombre déterminé de jours par soumission au Créateur de l’Univers.

Le Ramadân n’est pas juste une célébration de cette révélation coranique en cette période. C’est aussi un acte de connexion à Allah à travers le Coran et ceci n’est que peu compris auprès des croyants qui n’y voit que la soumission de nos corps au Créateur.

Si l’on reprend l’exemple de notre bien aimé prophète Mohamed, paix et salut à lui, son jeûne était fait avec intention. Lorsqu’il jeûner le mois de Chaaban, il expliquait à ses Compagnons l’intérêt de jeûner ce mois.

En effet, il leur expliquait qu’il aimait que ses actions soient montées au Seigneur alors qu’il était en état de jeûne tout comme on le lit dans cette Tradition prophétique (Hadith) :

D’après Aïcha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (salaLlahou alayi wa sallam) jeûnait au point où nous disions: « Il ne rompt plus son jeûne »; et il rompait son jeûne au point où nous disions: « Il ne jeûne plus ». Je n’ai pas vu le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) jeûner un mois complet à l’exception du ramadan et je ne l’ai pas vu jeûner un mois autant que cha’ban. (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

Ainsi si le Coran a été révélé lors du mois de Ramadân c’est bien pour que l’on s’y consacre, que l’on en recherche la Satisfaction d’Allah, et qu’on le médite.

Quels sont les buts du Ramadân ?

Cette connexion entre l’obligation du jeûne et le Coran doit être comprise pour nous aider à puiser tous les fruits du mois béni du Ramadan. Parce que les buts du jeûne sont plus profonds encore et pour cela il faut lire attentivement le verset 183 de la sourate Al Baqarah :

« Ô les croyants ! On vous a prescrit as-Siyâm comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété

La Taqwa, compris par piété est le but ultime recherché à travers le jeûne.

Et si le croyant s’imaginait le jeûne comme un entraînement, la piété comme la compétition de sa vie, et la compréhension du Coran comme son diplôme, il jeûnerait avec sens et sans relâche. Il étudierait et méditerait le Coran sans arrêt parce que l’atteinte de la Taqwa ne s’arrête pas à la fin du Ramadan.

Elle est une compétition qui va durer toute sa vie !

Parce que la ligne d’arrivée sera qu’on s’en rende compte ou pas : les portes du Paradis !

Allah, à chaque Ramadan, nous dit : “qui veut concourir ?” A nous de prendre cet entraînement qu’est le jeûne du Ramadan au sérieux, car grand est l’enjeu.

Qu’est-ce que la piété ? C’est cette prise de conscience intérieure qu’Allah est Présent, qu’Il nous voit. C’est L’adorer en toute conscience, par Amour et par crainte révérencielle de notre Seigneur, car Lui nous voit, même si nous ne Le voyons pas.

Pendant le jeûne du Ramadan, lorsque le corps crie famine et se meurt d’envie d’étancher sa soif et ses autres désirs physiques, la foi en Lui ne le laisse pas désobéir, car la pleine conscience de Sa Présence est plus forte. C’est cette notion de conscience vis à vis de notre Créateur qui doit être développée pour le reste de notre vie. Et 30 jours ne sont pas de trop pour cela.

Allah attend de nous la manifestation la plus évidente de notre foi et c’est la piété. C’est pour cela que ce mot est l’un des plus répétés à travers le Coran. C’est pour cela aussi que le jeûne nous a été prescrit pendant le mois du Coran.

Lorsque cette conscience n’est pas là, la lecture du coran ne se fait pas de la même manière !

Les bénéfices du Coran renfermés dans le verset cité plus haut ne seront pas découverts car la lecture pratiquée qu’avec seulement la langue n’apporte que peu de fruit.

En effet, dans le premier verset du Coran cité plus haut Allah nous dit qu’Il a révélé le Coran durant le mois de Ramadân et que celui-ci est :

  • une guidée
  • des preuves de la guidée pour les gens
  • le discernement

Un coeur conscient d’Allah pendant sa lecture médite, s’arrête sur les invocations et pleure de dévotion, implore sincèrement et développe une certitude qu’Allah est Le Seul à pouvoir Lui répondre.

Le Ramadan prépare à cela.

Les Compagnons qui assistaient à la lecture du Coran pendant la prière nocturne comprenaient la langue arabe et reconnaissaient donc les bienfaits du Coran. Ils s’impatientaient de l’arrivée de Ramadan pour en puiser tous les fruits durant le reste de l’année.

Aujourd’hui, la quantité de versets lus comptent plus que la compréhension (ou simplement la recherche de cette compréhension) de ces derniers. Ce qui est dommage.

L’atteinte de cette piété qu’Allah mentionne comme étant notre but ne peut se faire qu’en faisant une introspection. Chacun de nous.

Voulons-nous réellement comprendre à travers le Coran :

  • comment Allah veut que nous vivions nos vies ?
  • ce qui est interdit et autorisé  ?
  • ce qui a mené à leurs pertes les peuples avant nous pour ne pas tomber dans les mêmes pièges ?
  • ce qu’Allah aime pour y concourir e ce qu’Il déteste pour s’en écarter ?

Si la réponse est oui, sachons que seule La Parole d’Allah peut nous aider à trouver toutes les réponses à ces questions et que le jeûne du Ramadân nous y aide.

Qu’Allah nous secourt et protège contre une mauvaise compréhension de notre but sur Terre, et contre une mauvaise compréhension du Coran et de la façon de le jeûner et qu’Il nous permette d’atteindre la Taqwa. Amin

Puisse-t-Il nous aider à mieux L’adorer et faire de nous Ses Serviteurs dont Il est Satisfait. Amin

Si vous avez des questions à poser sur cet article ou des suggestions à nous faire merci de le faire en commentaires.

BarakaLaho fikoum

Commentaires